Remplacer le sucre par des édulcorants naturels

Quel est le meilleur choix parmi les édulcorants qui peuvent remplacer le sucre blanc : saccharine, aspartame, fructose …, sucre roux, mélasse, malts de céréales, sirop de betteraves ? Édulcorants de synthèse ou édulcorants naturels ?

Nous avons considéré, pour effectuer notre choix, leur origine (synthétique, animale ou végétale), leur provenance climatique, le type de sucres qu’ils contiennent, leur degré de raffinage et enfin leur intérêt dans la cuisine. Vous découvrirez aussi la stévia, un édulcorant naturel prometteur !

Les édulcorants naturels de qualité

Dans l’optique d’une alimentation utilisant des produits autant que possible naturels et complets, nous avons éliminé tous les sucres de synthèse tels que l’aspartame ou ceux qui sont très raffinés comme le fructose.

Le sucre de canne complet et la mélasse sont d’origine tropicale, mais n’ayant pas subi le même raffinage que le sucre blanc, ils sont conservé une bonne partie des minéraux et de leurs vitamines, ce qui les rend moins nocifs.

Quant au sucre roux, ce n’est le plus souvent que du sucre blanc auquel on a rajouté un peu de mélasse.

Le miel a de nombreux partisans parmi les tenants d’une alimentation naturelle. S’il est vrai que c’est un produit élaboré naturellement et peu transformé par l’homme, il ne faut pas oublier cependant qu’il est très concentré en sucres simples (fructose surtout) et que son pouvoir calorifique est supérieur à celui d’un sucre blanc.

Les malts de céréales : édulcorants naturels à privilégier

Ils nous paraissent constituer le meilleur choix d’édulcorants naturels : malt d’orge, malt de riz et malt de maïs sont élaborés naturellement à partie de céréales maltées (germées, puis séchées) et contiennent des sucres complexes (maltose).

Les avantages de ces édulcorants naturels sont nombreux :

  • ils sont absorbés lentement par l’organisme,
  • ils ne perturbent pas  la glycémie,
  • ils ne créent pas  d’hyperacidité ou de déminéralisation.
  • Ils sont moins sucrés et de goût plus neutre que le miel.

Seul inconvénient : ils filent (le malt d’orge surtout) ce qui rend leur tartinage difficile.

Les fruits secs utilisés en édulcorants naturels

Ils peuvent aussi constituer un édulcorant pour les desserts. Ils ont l’avantage de n’avoir subi aucun raffinage et sont donc des produits complets. Nous préférons les raisins secs, pommes et poires séchées.

La châtaigne, un édulcorant naturel.

Du point de vue nutritionnel, elle s’apparente en effet plus au céréales qu’aux fruits, notamment pour sa richesse en sucres complexes. C’est un aliment tout à fait intéressant qu’on peut trouver sous la forme séchés, utilisables toute l’année, épluchées et prêtes à l’emploi.

Leurs sucres naturels, concentrés par le séchage, sont très utiles pour le desserts ou pour adoucir certains plats.

C’est nouveau : Le dernier édulcorant naturel: la stévia

La stévia est un édulcorant naturel et qui n’apporte aucune calorie. Cet édulcorant 100 % naturel est extrait d’une plante : la stévia. Les feuilles séchées de stévia sont broyées et réduits en poudre et peuvent se consommer ainsi directement sous la forme d’un sucre classique. Remplacer le sucre par des édulcorants naturels

Cette herbe douce possède une molécule complexe, le stévisoide, qui a un pouvoir sucrant de 200 à 300 fois celui du sucre. Cette plante est autorisée en France depuis 2009 sous la forme de l’un de ses extraits : la rebiauside A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *