Quatre astuces efficaces pour vaincre la scarlatine

Maladie infectieuse et très contagieuse, la scarlatine est due à une bactérie appelée SGA ou Streptocoque du groupe A. C’est
une maladie fréquente chez les jeunes enfants et adolescents (1 à 15 ans). La transmission se fait généralement par voies
respiratoires, notamment en toussant ou en éternuant. Heureusement, cette maladie se traite très bien avec la prise
d’antibiotiques, notamment de l’amoxicilline.

Pour soigner la scarlatine , le médecin prescrit des antibiotiques après un diagnostic obligatoire via un TDR ou Test de Diagnostic Rapide. La prise en
charge à temps de la maladie permet de limiter la contagion. En l’absence de traitement, la période de contagion est de 10 à 21
jours. Tandis qu’en cas de traitement adapté, elle est réduite de 24 à 48 heures.

Une bonne hygiène s’impose pour prévenir la scarlatine. C’est l’une des principales mesures à prendre pour se protéger contre
ce type d’infections. Voici quatre astuces pour mettre ses enfants à l’abri de la scarlatine.

  •  Bien se nettoyer les mains pour prévenir la maladie

Le lavage des mains avec du savon, surtout après avoir fréquenté une personne malade, est une mesure qui s’impose pour éviter
d’attraper la maladie. Cette précaution doit également être prise en cas d’utilisation d’un objet déjà manipulé par un
individu infecté. Il faut également encourager les enfants à avoir l’habitude de laver leurs mains, notamment après avoir
toussé, éternué ou s’être mouché.

  • Utiliser un mouchoir en cas d’éternuement ou après avoir toussé

Les enfants ont souvent tendance à tousser ou éternuer sans se soucier de la propagation de leur salive, alors que ce geste
risque de favoriser la transmission de la scarlatine. Le mieux est donc d’apprendre à ses enfants à utiliser un mouchoir
lorsqu’ils toussent ou éternuent. Avant d’aller à l’école ou jouer avec ses amis, ils doivent avoir dans leurs poches au moins
un mouchoir.

 

  • Utiliser le creux du coude avant d’éternuer ou de tousser

En l’absence d’un mouchoir, une autre astuce se présente : le creux du coude. Il est tout à fait possible de limiter la
contagion de la bactérie avec cette technique. Il est préférable d’apprendre à ses enfants de tousser ou d’éternuer dans le
creux du coude au lieu d’utiliser leur main.

  • Bien nettoyer les surfaces susceptibles d’être contaminées

Le nettoyage des surfaces contaminées s’impose pour prévenir la contagion de la maladie. Pour que les enfants n’attrapent pas la
bactérie, il faut commencer par bien nettoyer leurs jouets, surtout si un de leurs amis est atteint de la maladie. Il faut
également procéder à la désinfection de certains objets que les enfants touchent souvent, pour ne citer que les robinets et
les poignées des portes. Pour un nettoyage parfait, il est possible d’opter pour un nettoyant à base d’alcool.

Reconnaître les symptômes de la scarlatine

Au début, l’enfant ressent de la fatigue et souffre d’une fièvre jusqu’à 39°C. Les principaux symptômes sont
généralement semblables à ceux d’une angine (des difficultés à avaler, mal de gorge, ganglions douloureux et gonflés et
rougeur à l’intérieur de la gorge). L’enfant peut aussi ressentir des douleurs abdominales. Une fois que l’un ou plusieurs de
ces symptômes apparaissent, il faut amener l’enfant malade chez le médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *