Le massage Californien : la réconciliation au corps

En ces heures d’été humides et brouillardeuses, alors que les nuages s’accrochent désespérément aux montagnes et que la météo hésitent chaque jour entre la lourdeur orageuse et la pluie automnale, pourquoi ne pas en profiter pour aller s’occuper de soi ? Pourquoi ne pas se dégager un vrai temps de relaxation ? Une vraie pause pour se préoccuper de soi ?

Allez, je vous propose aujourd’hui un billet pour la découverte de votre corps à travers la douceur du massage Californien… Oui, revenir à soi, non pas égoïstement mais pour laisser son corps exister, s’épanouir et ainsi apprendre à s’aimer…

Histoire du massage Californien

Le massage Californien est né (comme son nom l’indique ), en Californie ! Au début des années 1970, l’air du temps était à la libération des émotions, à l’expression des sentiments comme moyen thérapeutique et le lien corps/esprit commençait à être reconnu.

C’est dans ce contexte que Margaret Elke développa la première le massage Californien, à Esalen, dans l’institut du même nom. Son but était de mettre en place un outil complémentaire de la pratique psychothérapeutique.

Ce massage prit peu à peu de l’ampleur et fut largement popularisé dans les années 1980

La technique du massage Californien

L’essentiel de la technique du massage Californien se trouve dans les mots globalité et douceur.

C’est, en effet, un massage très doux et très délicat composé de :

  • mouvements d’effleurages longs et lents qui vont littéralement envelopper tout le corps pour un effet très englobant, rassurant et doux. La répétition des effleurages permet de chauffer le muscle qui se relâche plus facilement. Mais ces mouvements de friction doux permettent aussi un toucher très délicat de la peau du massé. C’est donc une véritable caresse qui permet à la personne de prendre conscience de son corps, de toutes ses parties et donc de s’éveiller à sa corporalité
  • pressions glissées et de pétrissages qui sont des mouvements un peu plus vigoureux et qui permettront, en accord avec le massé, d’apporter une plus grande détente musculaire

Il s’agit donc essentiellement de mouvements amples puis plus affinés qui sculptent le corps pour nous le faire redécouvrir voire même plutôt ressentir. Un peu comme si le masseur exécutait une danse… Il est d’ailleurs, comme dans tout massage, très à l’écoute du massé pour l’exécution de ses mouvements. On en parle d’ailleurs souvent comme d’un massage sensitif ou relationnel car il possède une composante assez intuitive.

Le massage Californien se pratique avec des huiles (végétale avec ou non des huiles essentielles) pour un glisser encore plus fluide et délicat.

Sa durée est en générale d’1h

Enfin, il faut savoir qu’il peut se pratiquer à “4 mains” ce qui signifie que vous avez l’immense chance d’avoir 2 masseurs en même temps qui vous massent en même temps les 2 parties latérales de votre corps ! Un pur bonheur !

Pour alors, pour qui est-il approprié ?

Hum, c’est sûr, j’ai très envie de répondre “pour tout le monde”. Ce qui n’est pas faux. Mais quand même, il y a peut-être des personnes pour qui il est encore plus indiqué. Ou des périodes de notre vie dans lesquelles il sera vraiment approprié

  • Pour les personnes anxieuses, tendues, déconcentrées
  • Pour les personnes mal dans leur peau ou qui n’acceptent pas leur corps
  • Pour certaines personnes en psychothérapie, pour un “accompagnement”
  • Pour les bébés et les enfants

Ses bienfaits sont multiples :

  • Il augmente l’irrigation des tissus et des organes
  • Il favorise la circulation sanguine et lymphatique
  • Il favorise donc l’élimination des toxines du corps
  • Il améliore l’équilibre nerveux de la personne et apporte un grand apaisement mental et musculaire
  • Il permet au massé de se connecter à sa corporalité et aux messages de son corps afin d’augmenter son estime de lui-même

Il est également indiqué dans les problèmes de douleurs chroniques, les douleurs musculaires ou pour les personnes ayant subi un traumatisme du fait de sa douceur et sa subtilité.

Du côté du massé…

Pour un résultat optimal, il est conseillé au massé de bien respirer au cours du massage Californien. Une respiration ample lui permet de mieux ressentir l’enveloppement de son corps et donc de favoriser sa découverte.

Peu à peu, au fil du massage, le massé va s’éveiller aux zones de son corps endormies pour en prendre conscience dans un climat de sérénité et de douceur. Le massé va alors pouvoir développer une vision ou plutôt un ressenti positif de son corps et ainsi ré-apprivoiser littéralement son schéma corporel.

Le massage Californien nous permet donc de nous centrer sur notre corps pour nous le réapproprier. Les effleurages doux nous aide à redécouvrir la beauté de son fonctionnement et à nous ré-harmoniser avec sa dynamique.

Mais les gestes lents et enveloppant que ce massage développe n’est pas sans faire écho avec la douceur enveloppante d’une mère avec son enfant. C’est un massage cocooning qui apaise notre psychisme et nous permet de relâcher nos tensions mentales et émotionnelles. Alors il n’est pas rare que nos émotions s’écoulent lentement pendant ce massage pour faire de lui ce que certains appellent un véritable “toucher du cœur”.

Vous l’aurez remarqué, ce massage porte bien son nom de massage global : il est un hymne au corps en même temps qu’une caresse émotionnelle. Il est une véritable démarche de réconciliation entre son corps et son esprit… à s’offrir enfin ! Alors oubliez ce que je vous ai dit plus haut : il est pour chacun de nous, il est à découvrir le plus souvent possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *