L’auriculothérapie, c’est quoi ?

Dans le domaine des médecines non conventionnelles, on entend beaucoup parler de l’auriculothérapie. Souvent confondue avec l’acupuncture avec laquelle elle partage certains principes et pratiques, elle n’est pourtant pas d’origine chinoise.

Mais alors, d’où nous vient cette discipline et comment fonctionne-t-elle? Et pour traiter quels types de troubles?

Origines et grands principes de l’auriculothérapie

Inventée par Paul Nogier en 1951, un médecin lyonnais, l’auriculothérapie est d’origine française.

Cette discipline consiste à traiter certaines maladies en stimulant des points précis du pavillon de l’oreille, qui serait une représentation des organes du corps humaine:

  • le lobe pour la tête
  • la conque pour les viscères
  • l’anthélix pour les membres
  • la crête de l’anthélix pour les vertèbres

La pratique de l’auriculothérapie

Concrètement, le praticien applique des aiguilles (les mêmes que pour l’acupuncture) en différents points de l’oreille, pendant quelques minutes. Au nombre de deux cents, ces différents  points permettraient de traiter les parties du corps à laquelle ils appartiennent.

Les aiguilles sont stériles et prévues pour la séance, mais notons que le praticien peut proposer à son patient des aiguilles semi-permanentes pour soigner certains troubles. Ce type de traitement dure généralement de un jour à trois semaines ( il est bien entendu que ces aiguilles ne gênent pas le patient).

Les indications

L’auriculothérapie fonctionnerait particulièrement bien sur la douleur (névralgies, douleurs chroniques, douleurs vertébrales) et les addictions comme l’alcool et le tabac, mais aussi pour traiter des dépressions nerveuses, l’anxiété, l’angoisse, les troubles du sommeil, la migraine, la constipation.

Une séance d’auriculothérapie dure de 30 minutes à une heure, pour un prix oscillant entre 40 et 120 euros. Des forfaits de plusieurs séances sont également possibles, tout dépend du praticien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *