Pourquoi est-il si important de se faire masser ?

1) Un peu d’histoire…

Le massage est une pratique qui ne date pas de nos dernières années. On retrouve l’utilisation des massages dès 3000 ans avant J-C ! Savez-vous que dès l’antiquité, le massage était préconisé dans de multiples situations ?

– On le donnait avant et après le sport : les gladiateurs recevaient ainsi des massages afin de récupérer plus vite, d’aider le corps à se régénérer et avoir moins de douleurs musculaires.

– Il était appliqué également chez les grecques et les romains, dans certains cas de maladies pour favoriser la guérison ou prévenir certaines pathologie. Hippocrate, le père de la médecine, disait lui-même qu’un médecin se devait d’être compétent dans beaucoup de domaine mais qu’il devait assurément l’être dans le massage (à l’époque, il utilisait plutôt le terme de frottement ou friction). La médecine chinoise utilise d’ailleurs toujours ces frictions sous le terme de tuina

Le massage s’est peu à peu transmis, s’est enrichi des cultures et des besoins.

De nos jours, certains peuplent utilisent encore quotidiennement le massage. Celui-ci fait intégralement parti de leur mode de vie. Il est un geste essentiel, porteur de sens et de liens. C’est le cas de l’Inde où les enfants sont énormément massés, des pays d’Afrique ou encore de l’Asie. A Tahiti, par exemple, les piroguiers sont soulagés de leurs courbatures par un massage connu maintenant sous le nom de Lomi-Lomi.

Et en Occident ? Le massage a été pas mal délaissé au profit de la médecine traditionnelle, de nos fameux médicaments. Mais notre époque voit de plus en plus le retour de ces pratiques globales, centrées sur l’être en entier, sur ses sensations, sur l’écoute de ses besoins. Le stress de notre vie nous ramène peu à peu vers plus d’attention et d’écoute à nous-même, vers ces moments pour se ressourcer.

2) Qu’est-ce que le massage ?

Le mot massage pourrait venir d’étymologies différentes : du grec antique “massein” pour malaxer, du mot hébreu “mashesh” ou encore du mot arabe “mass” pour presser.

Le massage signifie donc le “toucher” du corps de l’autre par différentes techniques afin d’obtenir des effets positifs sur le corps. Les techniques sont très variées d’un massage à l’autre. Mais au-delà de ces différences, c’est un moment unique ou l’être humain accepte de se laisser toucher par une personne qu’il ne connait pas ou peu. Et ce n’est pas toujours chose facile au premier abord, hein ? Embarrassé

Et pourtant, au-delà des bienfaits physiques pour votre organisme, c’est un instant où vous allez pouvoir être totalement à l’écoute de votre corps. Car le masseur par ses mouvements, va venir vous faire ressentir des zones dont vous ne prenez même plus conscience. Il va également vous donner de l’attention, de l’écoute, du respect. J’oserai même dire de l’amour pour le corps humain et pour son travail… Car le toucher n’en sera que plus précis et complet. Et tout cela n’est-il pas important à recevoir dans un monde qui va souvent trop vite et qui ne nous laisse plus le temps d’écouter l’autre ?

Le massage est donc une pause à vous-même, un instant que vous vous accordez, entièrement dédié à votre corps. Il me semble que c’est primordial de savoir s’accorder du temps de par nos jours. Vous verrez que vous ne le regretterez pas !

3) Les techniques de toucher

Bon, je ne m’attarderai pas outre mesure sur le sujet car il pourrait s’avérer long…

Mais un petit tour d’horizon peut nous permettre de mieux choisir nos massages en fonction de nos envies. Tiens, d’ailleurs, voilà qui est important ! Avant de vous faire masser, choisissez avec attention votre massage. Car c’est ainsi qu’il pourra être vraiment approprié !

“Bon alors que fait-on au cours d’un massage ?”

  • des effleurements : où la main caresse la peau pour échauffer les muscles (techniques californiennes)
  • des pressions : qui viennent travailler le muscle en profondeur (techniques suédoises)
  • des pressions sur des points d’énergie : pour calmer ou stimuler une énergie
  • des étirements de membres ou de zones du corps
  • des pétrissages : qui permettent de malaxer les zones charnues
  • des vibrations, des percussions : des gestes rapides qui vont venir faire vibrer le corps sur une larde zone
  • des balancements : des membres le plus souvent pour une détente mentale

Et j’en passe… Vous voyez par ces exemples comme le massage agit de plein de façon sur notre corps pour le “réveiller”, le ramener à lui et à son énergie. Pour nous ramener à la conscience, à l’écoute de lui.

Un massage va combiner plusieurs de ces techniques. Avec souvent une prédominante qui donne sa spécificité au massage. Le massage peut se réaliser avec les mains, les avant-bras (massage Hawaïen) du masseur ou même avec ses coudes ou ses pieds comme dans le massage Thaïlandais.

Il va travailler sur la peau, sur les muscles, les ligaments et les tendons. Il peut également travailler à distance certains organes selon le type de massage. Certains se pratiqueront avec des huiles, d’autres sans. L’huile pourra être chaude comme dans le massage ayurvédique. Parfois même le massé pourra être habillé (cas de l’ONAVI ou du global chinois de l’institut Hypoténuse) ! La plupart des massages se réalisent couché sur une table, mais pour d’autres, il aura lieu assis (comme le Amma assis) ou sur le sol

Vous pouvez également choisir parmi un massage entier ou choisir de ne vous faire masser qu’une partie du corps. Il existe de très beau massage de la main ou des pieds comme celui des bols chantant Tibétain (que je rêve de pratiquer !!).

Dans tous les cas, le massage reste une pratique holistique, c’est-à-dire qu’elle va avoir des bienfaits à la fois sur la sphère corporelle mais aussi sur le mental. Voyons tout cela en détails…

4) Les bienfaits des massages

Savez-vous que le terme massage peut aussi se dire massothérapie ? Cela vous laisse plein d’espoir pour la suite, hein ?

Alors que nous apporte un massage sur le plan physiologique ?

  1. Une grande détendre musculaire.
  2. L’élimination des toxines musculaires et notamment l’acide lactique libérée par le muscle lors d’un effort prolongé. Cela permet une meilleure récupération, avec moins de douleurs.
  3. Une amélioration de la circulation sanguine : les muscles et les tissus sont mieux oxygénés, mieux nourris. Ils fonctionnent mieux et retrouvent de la vitalité
  4. Une amélioration de la circulation lymphatique : l’action du système immunitaire est favorisée.
  5. Une respiration plus profonde et avec une capacité respiratoire plus grande du fait du relâchement de certains muscles ainsi que par la baisse de notre niveau de stress. Ce point va également accentuer l’oxygénation et donc la nutrition des cellules de notre organisme.
  6. Une amélioration de notre digestion : les tensions de l’appareil digestif sont réduites, les organes de la digestion retrouvent de la vitalité, les muscles sont mobilisés : tout cela va permettre une meilleure digestion et un transit amélioré.
  7. Une amélioration du sommeil par la sécrétion au cours du massage d’endorphines.
  8. Un meilleur fonctionnement des articulations par une amélioration de la flexibilité des ligaments et des tendons. Les mouvements pourront alors être plus amples et plus souples.
  9. Une plus grande souplesse de l’épiderme qui devient plus élastique. La peau retrouve du tonus et de la beauté.
  10. Un accroissement de notre niveau global d’énergie lorsque des méridiens ou des points d’énergie sont stimulés.

Et dans la tête ?

C’est là une grande part du massage qui est tout à fait dépendante des améliorations physiologiques. La relaxation du corps nous permet de nous apaiser intérieurement. C’est également un moment de silence où le déroulement du massage nous permet de ressentir différentes zones de notre corps. Adieu, alors, les tracas qui nous attendent, les mille et une choses à faire. Pendant un instant, nous délaissons nos préoccupations pour n’écouter que nous, nous abaissons nos défenses et notre contrôle pour laisser le masseur faire parler notre organisme. Notre fatigue nerveuse peut alors s’envoler et nous sortons d’un massage léger et plein de vitalité !

Car combien de tensions accumulons-nous chaque jour sous l’effet du stress, de nos peurs, de nos fatigues ou de nos modes de contrôles internes ? Tout cela se répercute dans notre corps sous forme de nœuds musculaires, de contractures. Et nous avons de temps en temps besoin de libérer tout cela, de laisser sortir le stress pour retrouver une légèreté physique !

Le massage va donc nous permettre :

  • de prendre conscience de notre corps et de ses différentes parties
  • d’affiner notre perception et notre écoute de notre organisme
  • de laisser certaines émotions sortir en même temps que nos tensions musculaires
  • d’apprendre à connaître son corps donc à “se connaître” : c’est donc une façon de renouer avec soi-même et d’apprendre à s’aimer… Pour les sceptiques, je vous jure que c’est vrai, j’en ai fait l’expérience…
  • de nous sentir mieux dans l’espace, plus tonique et donc plus ouverts aux autres
  • de mieux résister au stress si le massage est pratiqué régulièrement

C’est donc une véritable séance de ré-harmonisation du corps et de l’esprit, pour retrouver ce subtil équilibre entre les deux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *