Comment soigner un rhume des foins par les méthodes naturelles ?

Le rhume des foins, vous connaissez? Selon les statistiques, près de dix millions de personnes, en France, en souffrent. La rhinite allergique pollinique est une affection fréquente, qui serait en constante augmentation dans les pays industrialisés.

Nez qui coule et qui pique, yeux irrités, rouges, éternuements à répétition, problèmes respiratoires, asthme (parfois), gorge douloureuse, maux de tête, voilà en gros les symptômes de la rhinite allergique qui apparaissent chaque année au printemps et en été, quand la concentration en pollen est à son maximum.

Peut-être avez-vous trouvé la solution, sous forme de médicaments ou de désensibilisation, auquel cas vous prenez des antihistaminiques types Zyrtec®, ou, parfois, des corticoïdes sous forme nasale ou, plus rarement, orale. Notons que ces médicaments agissent sur les symptômes du rhume des foins, pas sur les causes.

La désensibilisation, quant à elle, consiste à agir de manière préventive. Elle consiste à habituer l’organisme aux allergies, ce qui se fait progressivement, en injectant des doses croissantes d’allergènes dans celui-ci.

Le résultat est probant dans 85% des cas, voire moins selon certaines études.

Bon, tout ceci est bien beau, mais il se trouve que dans votre cas, vous ne souffrez que d’une petite rhinite saisonnière, qui ne vous met KO que quelques jours par saison, et encore, juste quand vous allez à la campagne voir vos parents. La perspective de recevoir 200 injections sur une durée de 3 à 5 ans ne vous emballe pas, et je vous comprends. Quant à ceux d’entre vous que les méthodes allopathiques rebutent (les corticoïdes, ça fait grossir, et la cétirizine ça fait dormir), ils aimeraient bien des solutions plus naturelles.

C’est précisément ce que je vous propose dans la suite de ce billet: quelques bonnes recettes alternatives pour lutter contre le rhume des foins.

  1. Vitamine C: pensez à la vitamine C, un excellent remède antioxydant, à raison de 1000 mg par jour.
  2. La suite est en cours de rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *