Astuces et techniques pour bien choisir son matelas !

Nul besoin d’avoir un mal de dos pour être exigeant quant au choix du matelas. La qualité du matelas impacte effectivement votre santé. D’autant plus que nous passons une bonne partie de notre de temps au lit, avec un minimum exigé de 7 à 8h de sommeil par jour. Il est donc important de veiller à la qualité du matelas !

Choisir un matelas nécessite de prendre en compte divers éléments. En effet, bien qu’il s’agisse d’un matelas neuf, la sensation d’inconfort peut persister. Alors, comment bien le choisir ? Quels critères considérer pour obtenir un matelas adapté à ses besoins ?

Le matériau, essentiel pour le confort

Le matériau détermine la fermeté du matelas et la sensation que vous allez avoir. Voilà pourquoi il est important de choisir celui qui propose le type de confort recherché. Chez des revendeurs spécialisés comme sur le site tulo-matelas.fr, vous pouvez trouver différents niveaux de fermeté suivant le matériau utilisé. Vous avez ainsi le matelas mousse, le matelas ressorts et le matelas latex.

Le matelas mousse propose divers niveaux de fermeté suivant la densité de la matière alvéolaire. Vous pouvez le choisir avec un confort plus ferme ou plus souple. Quel que soit le niveau choisi, la mousse utilisée pour la conception de ce matelas est une matière très élastique. Elle peut s’adapter à la forme de votre corps et exerce un minimum de pression.

Le matelas ressorts, lui, bénéficie d’un bon dynamisme. Grâce aux ressorts dont il dispose, ce type de matelas vous offre un soutien suffisant et vous permet de bouger autant de fois que vous voulez. Le modèle avec des ressorts ensachés est le plus répandu et celui qui est conseillé. Il est composé de plusieurs ressorts indépendants, enveloppés chacun dans un sachet. Ce modèle est parfait pour profiter d’une grande indépendance de couchage et d’une bonne aération.

Le matelas latex promeut la même indépendance de couchage que le matelas ressorts. Fait en matière synthétique ou naturelle, il possède en général une forte densité et propose un excellent soutien. Il permet également une bonne aération et ne pose aucun problème d’humidité.

choisir son matelas

Quel niveau de fermeté choisir pour bénéficier d’un meilleur confort ?

Le confort est une notion subjective. Ce qui l’est pour certaines personnes ne l’est pas forcément pour vous. Sur le marché, vous trouverez différents niveaux de fermeté, souple ou moelleuse, ferme ou médium et très ferme. La fermeté choisie conditionne le soutien que vous allez avoir. Pour bien la choisir, vous devez donc tenir compte de votre morphologie, votre poids et votre taille.

Votre position de sommeil entre également en jeu. L’idée est de favoriser une bonne position dorsale et latérale pendant le sommeil. En ce sens, un problème de dos ou une scoliose sont des paramètres à prendre en compte dans votre choix. Pour une personne souffrant d’un mal de dos par exemple, le matelas ne doit pas être trop dur ou trop mou. Tout dépend cependant de la sensation que vous souhaitez avoir une fois installé sur le matelas. L’essentiel est que vous vous sentiez à l’aise pendant votre sommeil.

La densité du matelas, un critère déterminant pour le confort

Si les fabricants proposent des densités variées, c’est bien pour répondre à divers besoins de confort et de fermeté. À noter que plus la densité est élevée, plus le confort est ferme. Encore une fois, vous devez vous référer à la sensation que vous recherchez.

Le soutien que vous propose votre matelas est fonction de sa densité. En ce sens, votre taille et votre poids serviront de référence pour définir la densité appropriée. Plus ils sont importants, plus la densité doit être élevée pour que le matelas assure un maintien suffisant.

L’indépendance de couchage, un complément avantageux

Certains modèles comme le matelas ressorts ou le matelas à mémoire de forme disposent d’une grande indépendance de couchage. Mais est-elle vraiment nécessaire ? Et quels en sont les avantages ?

Une personne se retourne en moyenne 40 fois pendant son sommeil. Lorsque vous partagez votre lit avec votre partenaire, ces mouvements peuvent perturber votre sommeil. Pour ne plus les ressentir, les fabricants ont inventé l’indépendance de couchage. Avec l’aide de cette technologie, vous pouvez dormir tranquille, sans plus aucun risque d’être réveillé la nuit. L’indépendance de couchage représente donc un plus pour optimiser la qualité du sommeil. Elle évite les sensations de fatigue ressenties au réveil.

Mal de dos : quel matelas choisir ?

Si vous êtes confronté à des réveils douloureux, il faut revoir la qualité de votre matelas, qui peut être à l’origine de ce mal. La sensation de confort promue par le matelas est capitale en cas de problème de dos. Il faut donc un matelas qui ne soit pas trop dur, au risque d’accentuer la douleur. De même, il ne doit pas être trop mou. Il est en effet nécessaire d’avoir un bon soutien. Vous devez ainsi trouver un bon équilibre entre les deux.

Le matelas doit proposer une sensation de moelleuse. Tout comme il doit assurer une sensation de tenue correcte sur toutes les parties du corps lorsque vous vous allongez. Cette sensation doit être plus importante au niveau des points de pression comme les fessiers ou les épaules. La densité du matelas représente donc un critère primordial. Effectivement, plus elle est importante, plus le matelas est en mesure de vous soutenir.

La durée de vie d’un matelas

Utiliser un matelas en état de dégradation peut avoir un impact sur votre sommeil et votre santé. D’autant qu’avec le temps, il perd en performance et les sensations d’inconfort apparaissent peu à peu. Mais comment savoir qu’il faut le changer ?

Un matelas a une durée de vie limitée, de 10 ans environ. Soit, près de 30 000 heures d’utilisation. Il est toutefois possible qu’il commence à se dégrader bien avant. La qualité du matériau et les conditions dans lesquelles il est utilisé sont autant d’éléments qui influent sur la durée de vie de votre matelas. L’humidité provoque par exemple un vieillissement rapide de celui-ci.

Pour être sûr, tenez compte de son apparence et des ressentis lorsque vous êtes installé dessus. Au lever, un matelas en parfait état doit retrouver sa forme initiale. S’il conserve celle de votre corps, il faut en déduire qu’il commence bien à s’user. Quand vous vous posez dessus, le matelas doit également assurer un certain maintien. S’il commence à se creuser, vous devez investir dans un matelas neuf. Lorsque vous changez de matelas, pensez également à renouveler le sommier. En général, la longévité de ce dernier est équivalente à celle du matelas. D’autant plus qu’un sommier peu adapté accélère l’usure du matelas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *